Passionnément


De nos jours, beaucoup considèrent le corset comme inconfortable et dégradant pour la femme, or c’est étonnamment tout le contraire.
Mes clientes inexpérimentées viennent vers moi avec quelques réticences: «Vais-je pouvoir respirer ?» «manger ?».
S’il est vrai que nous avons vu nombre de scènes de films dans lesquelles les femmes faisaient des malaises dus au port d’un corset trop serré, cette image du corset a largement été exagérée et détournée. Historiquement, seules les femmes faisant du «tightlacing» (lien vers la page) étaient sujettes à ce genre de malaise, dû au port de leur corset trop serré pendant trop longtemps, ce qui entrainait une réduction de la cage thoracique.
Pourtant, après un premier essai mes clientes affichent toujours la même réaction: la surprise de se sentir bien, soutenues, et même de bénéficier d’un confort certain. Je détecte les futures passionnées lorsque j’entends «j’adore cette sensation», celle de toute-puissance, cette satisfaction de se découvrir dans le miroir métamorphosée et de sentir son corps ainsi corseté.
Le corset, c’est un peu comme les talons aiguilles. Lorsqu’on les portent trop longtemps, ça devient gênant, mais plus on en porte, moins ça devient difficile. Et comme les talons aiguilles, le corset est d’une féminité incomparable. Il rend belle, sensuelle et attire tous les regards. Il révèle la séductrice qui est en chaque femme et la sublime.
 
En quoi un tel objet pourrait-il être dégradant?



 

 

 

 

 

 

Passionnément


Nowadays, people think of corsets as incomfortable and debasing for women, yet they have the opposite effect.
My clients unfamiliar with this world often ask reluctant questions such as “will I be able to breathe? Or eat?”
Many films show us women pass out because they are wearing their corsets too tight but this image is largely exaggerated. Historically/In fact, only women who practiced tightlacing were prone to faint because their chest had grown smaller due to too tight corsets kept on for too long.


Nevertheless, my clients always react the same way after trying a corset on for the first time: they are surprised to feel well, to be supported and even to gain some comfort. I can tell the future adepts when I hear “I love this feeling” of omnipotence, satisfaction to discover oneself transformed in the mirror and to feel one’s body thus corseted.
Corsets are like high heels. If you wear them for too long, it bothers you but if you wear them more often it becomes less tedious. And like high heels, corsets embody femininity. They render you beautiful, sensual and catch the eye. They reveal the seducer present in every women and magnify her.


How such an object could be debasing?

 

  • Facebook Basic Black
  • Instagram Basic Black
  • Tumblr - Black Circle

© 2015 Peau d'âme

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now